Bérangère Vantusso et Gildas Milin, metteurs en scène

La scène diffractée

MARS 2018

En février 2017, Gildas Milin m'a invitée à intervenir à l'Ecole Nationale Supérieure d'Art Dramatique (ENSAD) de Montpellier, qu'il dirige depuis 2014.
J'y ai mené un atelier de 15 jours intitulé «  Acteurs et marionnettes – les corps de la parole ».
Il s'agissait de faire découvrir aux élèves comment l'interprétation avec marionnettes permet d'envisager de nouveaux espaces de jeux, déliés de toute tentation naturaliste.
Le principe fondamental qui opère dans ce travail inspiré du Bunraku (théâtre de marionnettes traditionnel japonais) est celui de la désynchronisation entre les corps – de l'acteur, de la marionnette, du récitant, des manipulateurs - et la parole. Cette circulation permanente du jeu et du sens ouvre des espaces d'imaginaire inédits chez l'interprète et le spectateur.

Gildas Milin est venu régulièrement assister à cet atelier et s'est intéressé de près à cette méthode qu'il a rapprochée de ces propres protocoles de répétition.

En effet, depuis plusieurs années, il a mis en place un processus de travail théâtral, inspiré par ce qu’on peut dire aujourd’hui des fonctionnements du cerveau humain. Il s’agit de séparer, désynchroniser les éléments du jeu (la relation à l’espace, l’imaginaire, les émissions du texte, du corps, de la voix, etc.) puis, à les « resynchroniser » à volonté selon les découvertes, les intuitions, les choix. Le tout, ouvrant aux acteurs une grande liberté de possibles, déjouant aussi les habitudes et les clichés de la pratique, créant un agencement de signes singulier, complexe.

Nous avons pu échanger sur les similitudes entre ces modes de création, et il nous est apparu évident que nous aurions beaucoup à prendre l'un de l'autre pour enrichir encore nos pratiques.
La résidence de recherche que nous mènerons ensemble partira de cette terre commune pour imaginer des prolongements possibles. Chacun de nous réunira deux ou trois acteurs familiers de nos démarches et nous travaillerons de manière croisée, par rebonds réguliers, par esprit d'escalier, pour partager en actes ce rapport si particulier à l'acteur et au geste théâtral.

Plasticien de formation et comédien sous la direction notamment de Stuart Seide, Philippe Adrien, Alain Françon, Jean-Pierre Vincent, Bernard Sobel, Julie Brochen... Gildas Milin est aussi auteur et metteur en scène depuis 1993. En 2005 Pascale Ferran lui propose de co-diriger un atelier pour les élèves réalisateurs de la FEMIS. Après cette rencontre, il intervient sur le tournage de Lady Chatterley, et de Bird People et réalise son premier court-métrage intitulé Collapsar (2007). De 1995 à 2012 il écrit une dizaine de pièces. Le Théâtre national de la Colline l’invite comme auteur associé en 2004 et en 2008. En 2009 et 2010, il joue sous la direction de Julie Brochen. Il crée Guerre de Lars Noren à Stockholm - pour le Ricksteatern en 2004. Sa création Toboggan a été jouée en 2012 au T.N.S. En 2014, il est nommé Directeur de l'Ecole Nationale Supérieure d'Art Dramatique (ENSAD) de Montpellier Agglomération – Maison Louis Jouvet.

Bérangère Vantusso est née en Lorraine où elle a d'abord suivi une formation de comédienne au CDN de Nancy. Elle aborde pour la première fois la marionnette en 1998, alors qu’elle étudie à la Sorbonne Nouvelle. Reconnaissant d’emblée dans cet art le point crucial de son questionnement quant à l’incarnation et à la prise de parole scéniques, elle devient marionnettiste auprès de François Lazaro, Emilie Valantin, Michel Laubu ou Sylvie Baillon. En 1999, elle réunit autour d’elle plusieurs artistes et crée la compagnie trois-six-trente.

La démarche de création s’oriente dès le début vers un théâtre de recherche où se rencontrent marionnettes, acteurs et compositions sonores au service des écritures contemporaines.
Depuis 2006, elle conçoit avec Marguerite Bordat d’étranges figures au seuil du vivant, dites hyperréalistes, et a mis en scène Kant et Violet de Jon Fosse, Les Aveugles de Maeterlinck, L’Herbe folle et Le Rêve d’Anna d’Eddy Pallaro et L’Institut Benjamenta d’après R. Walser créé au 70° Festival d’Avignon.
Elle collabore régulièrement avec différents metteurs en scène parmi lesquels Guillaume Vincent, Arnaud Meunier, Paul Desvaux, Sylvain Maurice, Antoine Caubet et plus récemment Bartabas.
Au fil de son parcours elle a été - ou est encore - associée à différentes structures de création : les CDN de Toulouse, Lille, Sartrouville, Tours ainsi que Scènes Vosges à Epinal.
Lauréate 2015 du programme Hors les murs de l’Institut Français, elle a passé 2 mois au Japon pour se former auprès des maîtres du Bunraku.
Formatrice, elle intervient régulièrement dans la classe d'hypokhâgne - option théâtre du Lycée Victor Hugo à Paris. Elle a aussi dirigé plusieurs ateliers dans des écoles d'acteurs, notamment à l'ENSAD à Montpellier, à l'ENSATT à Lyon ou au sein de la Classe d'acteurs de la Comédie de Reims.