studio-théâtre
vitry


Exposer la recherche, gestes et savoirs d'artistes

  • Le jeudi 2 février 2023 de 9h30 à 16h30
  • Le vendredi 3 février 2023 de 9h30 à 18h

©VincentDesclaux

Les différentes formes de rencontres entre une pratique artistique et la recherche dans le champ du spectacle vivant « invitent à esquisser une nouvelle cartographie de collaborations possibles entre artistes, chercheur·euse·s, scientifiques, domaines académiques et non-académiques, ainsi qu’à interroger les processus de création, les domaines de connaissance et les méthodologies mobilisés [1] » selon les chercheuses et artistes Marion Boudier et Chloé Déchery.

Les journées « Exposer la recherche, gestes et savoirs d’artistes » permettront de rendre compte d’une partie de ces différentes formes de collaborations possibles dans le champ des arts du théâtre, des arts du cirque et de la marionnette, des arts de la rue, du conte, du mime et des arts du geste.

Ces rencontres visent à mettre en discussion les concepts, les méthodes, les pratiques et les résultats des projets lauréats du dispositif Recherche en théâtre et en arts associés de la DGCA. Elle a également pour ambition d’animer une communauté d’artistes-chercheur·euse·s dans le champs du théâtre et des arts associés.

Lauréat de la première édition de l’appel à projets et hôte de ces rencontres, le Studio-Théâtre de Vitry dirigé par la metteure en scène Bérangère Vantusso est un lieu catalyseur d’initiatives de recherche pour, par et avec les arts de la scène.

Quinze lauréat·e·s de l’appel à projets se trouvent au croisement de recherches multiples (académiques, plastiques, patrimoniales, pédagogiques, etc.) et ont développé leurs travaux en dehors de tout objectif immédiat de création ou de production de spectacle. Durant ces deux jours, ils investissent le plateau du Studio-Théâtre de Vitry, sous des formes variées, inspirantes, et performatives.

[1] Marion Boudier et Chloé Déchery (ed.), Artistes-chercheur·es, chercheur·es-artistes – Performer les savoirs, Dijon, Les presses du réel, coll. « La Grande Collection ArTeC », 2022, p.17

Les projets de recherche lauréats

LaboMobile – Se saisir du sensible

○ Arnaud Chevalier
Artiste, technicien, fondateur des LaboMobiles – Compagnie L’Instant Mobile
○ Hugo Montero
Anthropologue et cinéaste, chercheur à l’Université Lyon 2, collaborateur des LaboMobiles Compagnie L’Instant Mobile
LaboMobile est un espace d’expérimentation nomade au croisement de différentes disciplines des arts et de la recherche. Technicien·ne·s ou artistes, créateur·rice·s ou chercheur·euse·s sont invité·e·s à joindre leurs expériences dans une transversalité qui conduit chacun·e, avec ses savoir-faire, à rechercher ensemble. Pour «Se saisir du sensible», le sujet qui les réunit porte sur les outils et méthodes de captation et de traduction des expériences sensorielles.

Alphabet de feu

○ Nadine Guinefoleau
Directrice artistique–Compagnie Carabosse
↳ La flamme comme élément poétique est au cœur du vocabulaire artistique de la compagnie Carabosse et de son écriture pour l’espace public. Partant d’une collaboration avec l’enseignant-chercheur Vincent Robin de l’Institut P’ de l’Université de Poitiers, la compagnie explore différents phénomènes de flamme, selon des exigences artistiques et environnementales, afin d’ouvrir son alphabet de feu à de nouveaux champs de création.

Mémoires coloniales: l’histoire en scène. Le cas des troupes coloniales engagées aux côtés de la France dans la Seconde Guerre mondiale

○ Alice Carré
Chercheuse et autrice-metteuse en scène, docteure en Arts du Spectacle–Bureau des filles
↳ À partir d’un cas d’étude précis, le rôle des troupes coloniales engagées aux côtés de la France dans la Seconde Guerre mondiale, ce projet engage une recherche documentaire et de terrain afin de récolter archives, témoignages et littératures historiques et de les mettre en jeu au plateau. En réunissant historien·ne·s et artistes, dans une perspective postcoloniale, il est question d’interroger le rôle des arts de la scène dans la déconstruction des imaginaires, l’utilisation artistique du matériau historique ou encore le rôle de l’art dans la transmission de l’histoire coloniale.

Les Temporal et leurs marionnettes

○ Renaud Robert
Directeur artistique, metteur en scène, comédien, marionnettiste–Compagnie EFFIGIE(s) THÉÂTRE
↳ La recherche porte sur l’œuvre de la famille Temporal qui a marqué l’histoire de la marionnette, tant par la modernité de leurs créations que par le rayonnement qu’ils ont apporté à cet art. Suite à la découverte de marionnettes remarquables et d’archives inexploitées de la famille Temporal, Renaud Robert a prospecté au cœur de cette matière.

Laboratoires de traverse 2020-2021

○ Marine Mane
Metteuse en scène, chorégraphe, directrice artistique - Compagnie In Vitro
Les Laboratoires de traverse sont des sessions d’expérimentation collective sans obligation de résultat, rassemblant autour
d’un même thème des artistes et chercheur·euse·s de toutes disciplines et de tous horizons. Il s’agit de tester des pistes de recherche dans un cadre où l’erreur et l’échec ont leur juste valeur d’étape de travail, de se prêter à des expérimentations proposées par un tiers et qui permettent à chacun de faire un pas de côté, de se déplacer ou de se laisser déplacer. La rencontre et/ou la confrontation aux altérités et aux points de vues liés au savoir-faire de chacun·e est au cœur du dispositif.

Théâtre et handicap mental, analyse d’une pratique singulière source d’universalité

○ Thierry Séguin
Directeur – Centre national pour la création adaptée
↳ Le handicap mental reste peu étudié dans le champ des arts du spectacle. Ce projet de recherche vise justement à étudier et contribuer à la connaissance de ce domaine et à analyser les adaptations du processus de création qui permettent d’accueillir
les tentatives de ces interprètes différents. À travers une approche pluridisciplinaire, dramaturgique, artistique et psychopathologique, il s’agit ici de décrire et d’écrire une histoire de ce théâtre et témoigner ainsi de l’évolution de la scène contemporaine.

L’enfance majeure

○ Julien Fournet
Directeur artistique et metteur en scène - L’Amicale de production
L’enfance majeure aborde la question épineuse de l’autodétermination chez les enfants, et tente de répondre à la problématique suivante: comment aborder et préparer une génération qui va devoir affronter une situation historique inédite?
En explorant avec des groupes d’enfants de nouveaux récits, de nouvelles postures et des ressources pour se confronter aux événements, il est question ici de maîtriser et de comprendre comment s’orchestre la naissance d’un sentiment de communauté, qui permet une confiance en soi et une confiance au groupe.

ZEUXIS

○ Valentine Losseau
Chercheuse, magicienne, dramaturge, metteuse en scène Compagnie 14:20
Zeuxis est un projet de recherche appliqué aux arts du théâtre et arts associés, qui combine catoptrique (la science de la réflexion de la lumière), innovation en matériaux, en machinerie théâtrale et traitement de l’image optique et vidéo. Il consiste en la mise en œuvre d’un protocole de recherche dont l’objectif est la réalisation du dispositif éponyme Zeuxis : un procédé magique
inédit, dans le but de créer des zones d’invisibilité sur le plateau de théâtre, ou dans tout autre espace aménagé.

Laboratoire perception et illusion d’une présence

○ Yvain Juillard
Comédien–Les Quinconces-L’Espal, scène nationale du Mans
↳ Ce Laboratoire propose d’interroger la nature même d’une présence humaine sur un plateau, celle que la·le spectateur·rice appelle le personnage. Le défi est d’explorer la possibilité de faire fabriquer artificiellement au cerveau d’un·e spectateur·rice une présence humaine sur un plateau de théâtre sans la présence d’un corps ou de son hologramme. D’un point de vue métacognitif il
s’agit alors d’interroger la manière dont un être humain crée un autre être humain de manière non consciente, et ainsi réinterroger nos propres paradigmes culturels.

Le théâtre comme scène pour l’oreille

○ Laurent Poitrenaux
Comédien et responsable pédagogique -École supérieure d’art dramatique du Théâtre National de Bretagne
↳ Alors que les plateaux sont toujours plus investis par des dispositifs sonores, quelles sont les conditions concrètes du travail de l’acteur·rice? L’objet de ce projet de recherche est de questionner le «tournant acoustique» des arts dramatiques (acoustic turn) et d’interroger la frontière entre production scientifique et production artistique dans le théâtre contemporain.

À la croisée du corps et de l’objet: boîte à outils, expérimentations, lexique, philosophie

○ Claire Heggen
Directrice artistique - Compagnie Claire Heggen Théâtre du Mouvement
↳ Claire Heggen inaugure un nouveau champ de la recherche dans le domaine des arts de la marionnette. Son but
est de répertorier et de mettre en jeu les principaux procédés d’animation d’un objet manipulé, en relation avec le corps de l’artiste, par le biai notamment d’un abécédaire à la fois visuel et écrit. Il s’agit non seulement de distinguer, préciser et nommer
ce qui est en jeu, d’inventer des protocoles d’entraînement pour les artistes, mais aussi de proposer une grammaire du mouvement qui puisse nourrir d’autres disciplines scéniques.

Laboratoire d’exploration de la prosodie dans la parole interprétée

○ Arnaud Churin
Metteur en scène, comédien, pédagogue–Compagnie La Sirène Tubiste
↳ Si la parole constitue le matériau premier de l’acteur·rice, l’intonation, l’accentuation, le rythme, et autres inflexions prosodiques, sont souvent délaissés ou au moins ignorés dans le travail de l’interprétation. C’est en partant de ce constat qu’est née la recherche d’Arnaud Churin, avec comme projet celui d’étudier la prosodie des acteur·rice·s pour aider ces dernier·ère·s à mieux s’en saisir dans le processus créatif.Entre sciences du langage, pédagogie et création théâtrale, cette recherche vise
à ouvrir la voix sur les plateaux, en formant les acteur·rice·s à une nouvelle approche du jeu verbal.

L’artiste de cirque en entraînement

○ Aurélie Vincq
Secrétaire générale – École supérieure des arts du cirque Toulouse Occitanie ( Esacto'Lido)
○ Karine Saroh
Chargée de recherche et développement – Esacto'Lido

↳ Si l’entraînement est essentiel et incontournable pour les artistes, tant pour le maintien des compétences que pour la prévention des blessures, il demeure peu valorisé. L’objectif de cette recherche est de mieux connaître ses enjeux afin
d’améliorer sa prise en compte dans le parcours de l’artiste de cirque. Dans le sillage de la recherche sur la pratique artistique, l’analyse transversale de ces problématiques permet de porter un nouveau regard sur les arts du cirque.

La méthode du montage Croiser les arts du mime et du geste, le cinéma et la bande-dessinée pour enrichir les écritures scéniques contemporaines

○ Sergi Emiliano I Griell
Metteur en scène–Compagnie Troisième Génération
○ Agnès Delachair
Comédienne-mime–Compagnie Troisième Génération
↳ L’enjeu de la recherche est de parvenir à recréer dans l’espace scénique et via le corps de l’acteur·ricemime, une représentation du temps semblable à celle à l’œuvre dans une bande-dessinée ou dans un montage cinématographique: ellipses, travellings, valeurs de mouvement, champs/contre-champs… Il s’agit donc d’inventer un nouveau langage physique dans lequel le mouvement se suffirait à lui-même dans son expressivité, et supplanterait le recours à la narration et la psychologie des personnages, pour composer une écriture théâtrale singulière.

Écrire un rite laïc Étude de geste

○ Camille Mutel
Chorégraphe, danseuse - Compagnie Li(luo)
↳ L’objectif de cette étude est de comprendre comment se structure et se pratique un rite laïc. Elle fait dialoguer le geste paysan et la cérémonie de thé japonaise. Elle sert de base à un cycle intitulé « La Place de l’autre » qui s’articule autour de quatre performances conçues comme quatre rites contemporains. Cette analyse des rites contemporains est envisagée par Camille Mutel comme une prise de parole artistique convoquant des thèmes citoyens.

Programme

• Le jeudi 2 février 2023

9h30-10h : accueil café
10h-10h20 : discours introductifs par Sophie Zeller, déléguée au Théâtre et arts associés; Solène Bellanger,cheffe de la Mission Recherche/DGCA; Bérangère Vantusso, directrice du Studio-Théâtre de Vitry
10h20-10h50 : innovation(s) sur scène - LaboMobile
11h-11h30 : innovation(s) sur scène - Alphabet de feu
11h30-11h50 : pause
11h50-12h20 : patrimoine et archives vivantes - Les mémoires coloniales, l’histoire en scène
12h30 - 13h : patrimoine et archives vivantes - Les Temporal et leurs marionnettes
13h-14h30 : pause déjeuner
14h30-15h : protocoles en recherche - Laboratoires de traverse
15h10-15h40 : protocoles en recherche - Théâtre et handicap mental, analyse d’une pratique singulière source d’universalité
15h50-16h20 : protocoles en recherche - L'enfance majeure
16h30 : pot de clôture

• Le vendredi 3 février 2023

9h30-10h : accueil café
10h-10h30 : innovation(s) sur scène - ZEUXIS
10h40-11h10 : innovation(s) sur scène - Laboratoire perception et illusion d'une présence
11h10-11h30 : pause
11h30-12h00 : pédagogie et transmission - Le théâtre comme scène pour l'oreille
12h10-13h : pédagogie et transmission - À la croisée du corps et de l'objet
13h-14h30 : pause déjeuner
14h30-15h15 : pédagogie et transmission - Laboratoire d'exploration de la prosodie dans la parole interpretée
15h25-15h55 : gestes et pratiques artistiques - L'artiste de cirque en entraînement
16h05-16h50 : gestes et pratiques artistiques - La méthode du montage. Croiser les arts du mime et du geste, le cinéma et la bande-dessinée
16h50-17h10 : pause
17h10-17h40 : gestes et pratiques artistiques - Écrire un rite laïc - étude du geste
17h40-18h : conclusion des deux journées par Annabel Poincheval, inspectrice de la création – collège théâtre et arts associés au Service de l’inspection de la création artistique/DGCA
18h : pot de clôture

Informations

• Studio-Théâtre de Vitry
18 av. de l’Insurrection, 94400 Vitry-sur-Seine
• T.01.46.81.75.50
• www.studiotheatre.fr
contact@studiotheatre.fr
• Entrée libre sur réservation
• Capacité d'accueil limitée
• Réservation indispensable