Delphine Hecquet

LES ÉVAPORÉS

Compagnie Magique-Circonstancielle

OUVERTURE(S) DU 13 AU 16 OCTOBRE 2017

Spectacle en japonais surtitré en français

© Akihiro Hata

Au Japon, chaque année, pas moins de cent mille personnes s’évaporent sans laisser de trace. Ils disparaissent le plus souvent pour sortir de situations devenues inextricables dans lesquelles interviennent le déshonneur, la honte, la rupture avec les codes de la société.

Johatsu, "évaporé" en japonais, comporte la même teneur symbolique qu’en français: il désigne la disparition ainsi que le passage de l’état liquide à l’état gazeux. S’évaporer ce n’est donc pas réellement disparaître, mais se transformer, devenir autre, se métamorphoser.

Les Évaporés explore cet étonnant phénomène en posant la question de l’identité et regarde l’évaporation non pas comme une rupture brutale mais comme une continuité.
Après Balakat, sélectionné au festival Impatience en 2015, Delphine Hecquet signe ici sa deuxième création comme auteure et metteure en scène.

Distribution

Création de DELPHINE HECQUET
avec Hiromi Asai, Yumi Fujitani, Akihiro Nishida, Marc Plas, Gen Shimaoka, Kyoko Takenaka, Kana Yokomitsu
à l'image Kaori Ito, Oscar Suzuki-Vuillot, Tokio Yokoi

Traduction : Akihito Hirano
Scénographie : Victor Melchy
Création lumière : Jérémie Papin
Création vidéo : Melchior Delaunay
Création sonore : Philippe Thibault
Création costumes : Oria Steenkiste
Réalisation des séquences filmées : Akihiro Hata
Collaboration artistique et dramaturgie : Lara Hirzel
Régie générale : Marie Bonnemaison
Production et développement : Dantès Pigeard

Production

Compagnie Magique-Circonstancielle

Coproduction

Studio-Théâtre de Vitry, Théâtre de Lorient-CDN de Bretagne, Scène nationale du Sud-Aquitain Bayonne, OARA, Théâtre de l’Union-CDN du Limousin, L’Odyssée, scène conventionnée de Périgueux.

Avec le soutien de

la DRAC Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de l’aide à la production, la SPEDIDAM, l'ADAMI, l’ARCAL, le CentQuatre-Paris et la Colline-Théâtre national pour l’accueil studio, la Chartreuse-Centre national des écritures du spectacle (résidence d’écriture). Avec la participation artistique du Jeune théâtre national.

Mécénat

Pylones, créateur d’objets

Delphine Hecquet a reçu une bourse de l'OARA en 2016 pour l'écriture des Évaporés