Lola Naymark et Mélanie Péclat

LES RUES N'APPARTIENNENT EN PRINCIPE À PERSONNE

Compagnie L'Hôtel du Nord

OUVERTURE(S) LES 2 ET 3 JUIN 2018

une déambulation dans Vitry-sur-Seine

Nous ne pourrons jamais expliquer ou justifier la ville.
La ville est là. Elle est notre espace et nous n'en avons pas d'autre. Nous sommes nés dans des villes. Nous avons grandi dans des villes. C'est dans des villes que nous respirons.

Georges Perec, Espèces d'Espaces

Chaque ville a sa mémoire, chaque ville bouge, les quartiers mutent, se développent, grandissent plus ou moins vite, forcés par des événements tragiques ou non, stimulés par une croissance naturelle ou accidentelle.

Et nous au milieu de ça ? On avance, on s’adapte, on cherche nos repères au milieu des briques, on grandit avec elles, on amasse des souvenirs on se projette dans demain, on vit au jour le jour. Sans s’en rendre compte, comme si de rien n’était, on traverse la ville qui elle-même nous traverse. Mais pour que la ville vive, pour qu’elle vibre il faut la regarder, la pratiquer, s’y entremêler, la redécouvrir. Pour ne pas la subir il faut s’en saisir.

La ville a été le territoire de notre rencontre et le terrain de jeu de notre vie d’étudiantes. Auteure - metteure-en-scène et créatrice sonore installées à Paris, nous avons eu envie, après la première création de Lola Naymark au Bateau Feu en mars 2016 (Pourtant elle m’aime), d’interroger le rapport intime que chacun entretient avec sa ville. Considérer la ville autrement qu’un labyrinthe de rues qu’on traverse pour aller d’un point A à un point B, et sortir du rapport purement utilitaire que l’on entretient avec le territoire dans lequel on évolue. Retrouver une poétique du quotidien urbain et découvrir cette ville intime et singulière qui se dessine en décalcomanie pour chacun de nous, en parallèle de celle bien réelle que nous traversons tous sans y faire attention.