studio-théâtre
vitry


Intimités

~{Eddy Pallaro~} L'atelier des fictions

  • OUVERTURE(S)
  • DU 10 AU 13 MAI 2019

Un homme téléphone à une femme et lui demande si elle peut venir chez lui. Il a quelque chose à lui dire. L'homme et la femme font partie du même atelier de théâtre. Ils ne se connaissent pas vraiment. L'homme ne fait pas partie de l'atelier depuis longtemps. Il ne vient plus aux répétitions. La femme se rend dans son appartement. L'homme lui annonce qu'il ne vient plus à l'atelier parcequ'il n'aime pas ce qu'on y fait et les gens. Elle essaie de le convaincre de revenir car le groupe a besoin de lui. Il avoue qu'il ne vient à l'atelier que pour elle, il la suit depuis longtemps, il l'a vu entrer et il est allé s'inscrire, il la désire. Cet aveu sidère la femme.

Pour essayer de comprendre cet homme enfermé dans son désir et la solitude de son appartement, la femme va créer un terrain d'échange et d'égalité entre eux : un don d'intimité à intimité. Nait alors un jeu de va et vient entre les deux personnages, de frôlements, d'évitements (oscillation entre le tutoiement et le vouvoiement), de (fausses ?) confidences. Cet endroit de partage et d'abandon va entraîner un mouvement chez l'homme. Il va sortir de son enfermement (au sens propre comme au figuré), quitter son appartement, et rejoindre l'atelier pour continuer les répétitions. Dans la dernière scène, on le retrouve avec son fils (autre intimité) dans une chambre d'hôtel (lieu du transit, du mouvement, du voyage). La parole de l'homme se libère complètement, et son désir initial pour la femme se transforme en rêve de théâtre.

Distribution

Texte et mise en scène : Eddy Pallaro
Interprétation : Cécile Coustillac, Jean-Louis Coulloc’h
Scénographie : Damien Schahmaneche
Lumières : Anne Vaglio
Son : Loïc Leroux
Administration et production : Muriel Pierre

Accueils et coproductions

Onyx de Saint Herblain, Studio Théâtre de Vitry, Théâtre Universitaire de Nantes.